Métier : Comment devenir boucher ?

8
Vues

Le boucher est un commerçant qui s’occupe de l’acquisition de carcasses d’animaux ainsi que de la vente de leurs viandes. Voici quelques conseils pour devenir boucher, un métier noble qui est actuellement particulièrement demandé.

L’obtention d’un CAP est un must

Comme tout métier, il est indispensable d’obtenir un diplôme vous permettant d’exercer le métier de boucher ou de bouchère. Le minimum est un CAP boucher, un CTM boucher (certificat technique des métiers) ou un MC (mention complémentaire) employé traiteur. Ce dernier diplôme est généralement obtenu un an après le CAP. Le CAP est donc suffisant pour devenir boucher.

Cependant, il est possible d’améliorer ses connaissances dans le secteur ainsi que ses diplômes professionnels en passant un BP boucher, un bac pro boucher-charcutier-traiteur ou un BM boucher-charcutier-traiteur. Ces formations sont à suivre après l’obtention du CAP.

Suite au baccalauréat, il existe également des études supérieures dédiées au métier de boucher. Ces formations donnent accès à un BMS boucher charcutier traiteur (niveau Bac+2).

Grandes surfaces et boucheries vous accueillent les bras ouverts

Les grandes surfaces, les boucheries et les traiteurs recrutent des bouchers au sein de leur équipe, et ce, tout au long de l’année. Il y a une véritable pénurie de « bons » bouchers.

Au sein d’un supermarché, le boucher s’occupe de l’achat des viandes ou de la supervision de cette étape-clé. Il doit aussi préparer, découper et peser la viande destinée à la vente. On distingue 2 types de bouchers au sein d’une grande surface : l’ouvrier boucher et le chef de rayon « Boucherie ».

Un boucher peut exercer en toute indépendance son métier. En travaillant à son compte, il s’occupe de toutes les tâches allant du stockage au découpage, en passant par la préparation et la vente de la viande.

Le boucher a aussi la possibilité d’exercer son métier au sein d’un abattoir. Dans ce cas, il doit savoir découper la viande et s’adapter à un environnement où les températures sont très basses.

Enfin, un boucher peut travailler pour un traiteur. Chez ce dernier, il devra préparer des plats cuisinés et des plats prêts à emporter à base d’une ou plusieurs viandes travaillées.